Exposition Août 2018

Exposition Août 2018

Peintures de Ferenc Kohàn et Photographies de F.G Alonso

Du 1er au 31 Août 2018

Entrée Libre

Montagnes perdues dans les brumes, terre brûlée en ocre, feuilles jaunes dorées.
On est stupéfié comment la montagne s’impose-t-elle au regard attentif.
Une tumeur brusque, irrégulière, ondulante
Les lumières de l’après-midi deviennent le plus en plus douces, elles enveloppent les montagnes en les rendant mystérieusement amorphes.

Et le matin il recommence, ce spectacle des couleurs.
La lumière éclaire impitoyablement mon sujet…
Je travaille toujours sur papier.
Ma démarche artistique consiste à élever l’espace à la surface plane ce que je vois.

J’essaie à arriver à l’abstraction totale ou au moins arriver à un niveau d’où je pourrais continuer le lendemain.

Je choisis une technique conforme à enregistrer immédiatement mon intérêt.

J’aime le fusain et le papier par ce que c’est la présence qui m’est importante et non pas la technique élaborée.

Je voudrais éliminer totalement la technique mais au même temps je ne me considère pas un artiste gestuel.

L’expérience est primordial pour moi, mes peintures ne sont jamais les résultats des spéculations.
Travailler avec les couleurs me semble plus difficile, je cherche la couleur dominante dans une forme de base à un instant donné.

La couleur pour moi est un vrai défi par rapport au travail monochrome.
Je me sens souvent perdu dans cette activité car je cherche toujours la couleur suivante.

Travailler avec les couleurs c’est comme si quelqu’un me forcerait avec une arme derrière moi à démarrer et cette agression me paralyse à tel point que je dois arrêter le travail.

Dans ce cas-là je rentre aux mains vides.

Ferenc Kohàn
Peintre

En savoir plus sur l'artiste...

Ferenc Kohàn, peintre

Kohán Ferenc est né en 1967 à Budapest, en Hongrie, diplomé en 2000 en tant que professeur d’arts plastiques et visuels. Il expose depuis 1994. A la suite de longues années de silence son exposition intitulée  Arcs,arbres, pierres, cimetières a eu lieu en 2016 à Budapest.

«Ces deux dernières années, je me suis remis au travail avec beaucoup de force, des inspirations nouvelles sont venues, surtout en Arles, c’est là que j’ai recommencé à dessiner.»

Coordonnées
ferenckohan@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *